Science

Voici WildCat, un robot quadrupède qui peut courir à 26 km/h

Boston Dynamics est une entreprise de robotique qui s’est fait connaître en concevant le quadrupède robot BigDog en partenariat avec la DARPA (Advanced American Defense Projects Agency, en traduction libre). Mais ce n’est pas le seul projet de ce genre. Ce vendredi, la société a présenté WildCat, qui peut être encore plus impressionnant.

Ce robot est présenté comme une évolution de Cheetah, une machine dont l’anatomie ressemble à celle d’un félin. Bien qu’il soit appelé WildCat, ce robot est capable de trotter, de galoper et de changer de direction, en se souvenant des mouvements d’un cheval, en fait.

Tout cela se fait de manière autonome, sans l’aide de soutiens pour vous aider à vous tenir debout, par exemple. Et le plus impressionnant est que, lors des tests effectués en plein air (présentés dans la vidéo ci-dessous), le WildCat a réussi à atteindre une vitesse de 26 km/h et à effectuer des virages avec peu de décélération.

  Google présente une technologie capable de "sous-titrer" des photos

Selon Boston, le plan est de faire en sorte que le robot atteigne environ 80 km/h, même en terrain accidenté. Oui, bien qu’il soit déjà impressionnant par son équilibre et sa vitesse raisonnable, le WildCat est encore un projet précoce. À un stade ultérieur, les ingénieurs peuvent penser à une source d’énergie électrique, par exemple. Pour l’instant du moins, le robot utilise des combustibles fossiles.

En principe, WildCat est développé dans le cadre du programme M3 (Maximum Mobility and Manipulation) de la DARPA, qui étudie comment les robots peuvent avoir des mouvements plus souples et plus agiles. Mais il est indéniable qu’elle peut être d’une grande utilité dans les activités militaires – avez-vous déjà pensé à une armée formée uniquement de robots ?

Mais on suppose également que les technologies développées dans le cadre de projets comme celui-ci peuvent être utilisées dans des dispositifs conçus pour aider à la locomotion des personnes à mobilité réduite, par exemple.

  Les patients paraplégiques se rétablissent grâce à la réalité virtuelle

Il est intéressant de noter qu’en plus d’un félin et d’un chien (le BigDog mentionné ci-dessus), Boston Dynamics travaille également sur Atlas et Petman, des robots bipèdes, avec un aspect humain. Ne soyez donc pas surpris si l’entreprise apparaît bientôt avec un robot inspiré par un oiseau ou un poisson.

A propos de l'auteur

Ronan

Le Breton de l'équipe ! Développeur back-end dans une startup française. Internet des objets, domotiques, mes sujets de prédilection sont vastes. #teamLinux sur PerlmOl

Laisser un commentaire