Sécurité

Google révise le texte pour clarifier la façon dont il explore votre position

En début de semaine, un rapport a révélé que Google suit les utilisateurs même lorsque leur historique de localisation est désactivé. Après l’impact négatif, l’entreprise a décidé de revoir un article d’aide pour préciser qu’un tel stockage peut effectivement avoir lieu.

La version anglaise de la page indique désormais que l’historique de la localisation “n’affecte pas les autres services de localisation sur votre appareil”, tels que Find My Device. Le texte souligne également que même lorsque l’historique est désactivé, “certaines données de localisation peuvent être enregistrées” dans des services tels que le moteur de recherche et les cartes.

Dans l’ancienne version – qui apparaît toujours en français -, la promesse était que les lieux que vous visitez ne seraient plus sauvegardés si l’histoire des lieux était éteinte.

La mise à jour de jeudi (16) a été notée par l’Associated Press, qui avait déjà révélé comment plusieurs services Google stockaient les positions des utilisateurs sur Android et iPhone. À AP, la société a déclaré qu’elle avait mis à jour le texte pour le rendre “plus cohérent et plus clair”.

  Protégez vos informations dans les médias sociaux

Le rapport indique que même en désactivant l’historique des lieux, l’utilisateur est suivi dans des services comme Maps et même dans des recherches qui n’ont pas besoin de connaître sa localisation. La principale différence lorsque l’on désactive cette option est que Maps cesse d’afficher une chronologie avec les lieux visités.

Afin d’arrêter réellement le suivi, vous devez désactiver l’activité “Web et applications”. Google n’indique pas clairement que cette fonction enregistre également votre position, mais il explique ce qui se passe si vous la désactivez.

Selon l’entreprise, la décision peut “limiter ou désactiver les expériences plus personnalisées”, telles que les résultats de recherche et les recommandations sur les lieux proches de chez vous.

On ne sait pas encore si Google subira des conséquences du fait du suivi des utilisateurs. En 2011, l’entreprise a conclu un accord avec la Commission fédérale du commerce (FTC) et s’est engagée à présenter clairement la manière dont les utilisateurs pourraient protéger leur vie privée. A FTC n’a pas indiqué si la société allait ou non enquêter sur cette affaire.

  AMP : comment l'internet sur votre smartphone deviendra plus rapide en 2016

A propos de l'auteur

Véronique

La trentaine, maman de deux petits monstres de 10 ans. Je pèse chaque jour le pour et le contre dans l'utilisation des écrans pour mes bambins !
J'écris souvent depuis les transports en commun (#teamTablette).

Laisser un commentaire