Informatique

Intel et MediaTek s’associent pour introduire la 5G dans les ordinateurs portables

En avril, Intel a renoncé à produire des modems 5G pour les téléphones portables – cette division a finalement été rachetée par Apple pour un milliard de euros – mais cela ne signifie pas que la société est morte : maintenant, le plan est d’amener des réseaux comme celui-ci aux ordinateurs portables et de bureau. Mais pour atteindre cet objectif, Intel a décidé de s’associer à MediaTek.

Le partenariat fonctionnera comme suit : Intel définira les spécifications de 5G pour le déploiement des PC et MediaTek développera un modem pour les réseaux de ce type sur la base de ces paramètres. Intel analysera ensuite la puce résultante pour la valider et, si nécessaire, l’optimiser.

Intel va également user de son influence sur le marché pour convaincre les fabricants de PC d’adopter le modem 5G et travailler avec eux pour s’assurer que le nouveau matériel fonctionne bien sur l’équipement. Cela signifie qu’Intel sera également chargé de fournir les pilotes de modem.

  Intel rappelle les chipsets pour les processeurs Sandy Bridge

Celui-ci ne partira pas de zéro. En fait, Intel et MediaTek baseront le projet sur le modem Helio M70 5G, qui a été développé à l’origine pour une mise en œuvre dans les smartphones.

À première vue, le partenariat devrait apporter des avantages aux deux entreprises (comme il se doit) : Intel est libre de se concentrer sur le développement et l’amélioration de sa plateforme 10 nanomètres, par exemple, tandis que MediaTek gagne en puissance en 5G, notamment sur le marché américain.

Le choix de MediaTek est assez évident pour Intel. Les autres entreprises qui pourraient conclure ce type de partenariat sont Samsung, Huawei et Qualcomm. Cependant, les deux premiers se concentrent sur les puces 5G pour leurs propres appareils. Le partenariat avec Qualcomm serait peu probable en raison de sa rivalité avec Intel.

Les premiers ordinateurs portables et de bureau basés sur le nouveau modem 5G devraient être commercialisés en 2021.

  Dell abandonne les netbooks aux États-Unis

A propos de l'auteur

Véronique

La trentaine, maman de deux petits monstres de 10 ans. Je pèse chaque jour le pour et le contre dans l'utilisation des écrans pour mes bambins !
J'écris souvent depuis les transports en commun (#teamTablette).

Laisser un commentaire