Internet

Facebook apporte des modifications pour mettre fin à l’encombrement des messages dans son fil d’actualité

Facebook apporte régulièrement des modifications à l’algorithme du fil d’actualité pour tenter d’améliorer la qualité du contenu affiché. Après diminuer le poids des memes et augmenter la quantité de nouvelles, la cible est cette fois les clickbaits, des billets qui incitent l’utilisateur à cliquer sur un lien pour accéder à des pages externes, qui offrent rarement un contenu vraiment utile.

Des appels comme “Vous ne croirez pas ce qui est arrivé à cette femme” ou “Cette vidéo va vous faire exploser la tête” sont des exemples typiques de postes de braconniers. Ils ont tendance à attirer l’attention car, comme ils sont très cliqués, ils ont tendance à apparaître à plus de gens, ce qui génère un effet viral sur Facebook. Ceux qui génèrent ce type de contenu finissent également par bénéficier d’une augmentation des recettes publicitaires.

Mais bien sûr, les gens ne cliquent pas sur ce genre de contenu parce que ils aiment ça : selon l’enquête Facebook, 80% des utilisateurs “préfèrent les appels qui les aident à décider s’ils veulent lire l’article en entier avant de cliquer sur le lien.

  Facebook copie à nouveau Snapchat, ce qui vous permet de créer votre propre avatar

Pour déterminer si un message est un clic, Facebook analysera quelques facteurs, comme le temps passé à lire le contenu. Si une personne clique sur le lien et retourne immédiatement sur Facebook, cela signifie probablement qu’elle n’a pas trouvé ce qu’elle voulait ? et il est donc probable qu’il s’agit d’un clickbait. Si cela se produit souvent, le billet aura moins de poids dans le fil d’actualité.

Un autre point à considérer par Facebook est l’interaction avec le contenu. L’idée du réseautage social est que si beaucoup de gens ont cliqué sur un lien, mais que peu ont apprécié ou partagé le billet avec leurs amis, le contenu n’est probablement pas très important.

Selon Facebook, un petit nombre de pages qui publient fréquemment du contenu cliquable vont constater une baisse de la portée des messages “dans les mois à venir”. La société est reconnaissante.

A propos de l'auteur

Bernard

Actuellement responsable informatique dans une PME, je bosse dans le domaine depuis une vingtaine d'année maintenant. Fan inconditionnel de DBZ, et de la triologie Die Hard. #teamWindows sur Perlmol !

Laisser un commentaire