Internet

Facebook retire les pages des événements qui violent la quarantaine

Facebook a commencé à supprimer les messages des réseaux sociaux qui encouragent les protestations pour demander la fin de l’isolement social. L’action se déroule aux États-Unis, et la société de Mark Zuckerberg consulte les gouverneurs de trois États américains pour tenter de freiner la propagation de la désinformation sur les quarantaines.

Le réseau social s’assure qu’il ne prend pas une décision interne basée uniquement sur ses principes. Dans une déclaration à la presse américaine, Facebook a déclaré qu’il n’agissait que dans les États où les gouverneurs avaient déjà instauré un isolement social obligatoire ou une quarantaine.

La suppression des postes se concentre sur l’onglet événements et a eu lieu en Californie, au New Jersey et au Nebraska, avec des représentations possibles également à New York, au Wisconsin, en Ohio et en Pennsylvanie. Les groupes qui discutent du même sujet sont toujours sur Facebook et ne modifient pas leurs messages.

En janvier de cette année, Facebook et Instagram ont déclaré qu’ils supprimeraient les fausses informations sur l’épidémie de coronavirus qui est à l’origine de le COVID-19. La chasse utilise un réseau de vérification des faits, qui ajoute des données réelles aux messages identifiés comme de fausses nouvelles.

Facebook lance le téléchargement automatique de photos pour Android et iOS

Récemment, le réseau social a également commencé à alerter ceux qui interagissent avec ce type de contenu, soit par des crises de colère, soit par des commentaires. Dans ce cas, l’utilisateur reçoit une alerte au début du délai, qui explique, sur la base des informations de l’Organisation mondiale de la santé, la raison de l’alerte.

PerlmOl a contacté Facebook en France pour savoir si la suppression des événements se produit également en France. Ce poste sera mis à jour dès que la réponse sera reçue.

A propos de l'auteur

Zineb

Zineb

Enseignante en lycée, je m'intéresse à tout ce qui touche aux nouvelles technologies. #teamMac sur PerlmOl (je ne me sépare d'ailleurs jamais non plus de mon Iphone).

Laisser un commentaire