Internet

Google va empêcher les sites web d’utiliser les pages AMP pour tromper les lecteurs

Google a un projet pour accélérer l’internet mobile : c’est l’AMP, un format simplifié pour les pages web. Il ne prend pas en charge les fonctions JavaScript complexes et utilise un cache pour un chargement plus rapide.

L’AMP a été adoptée par plusieurs médias, dont PerlmOl, mais certains sites ont décidé d’utiliser une “astuce” pour diriger les utilisateurs vers la version complète ? et Google n’a pas apprécié.

Les pages AMP figurent dans les recherches Google sur les smartphones : elles apparaissent sur un carrousel d’actualités en haut de page. Cependant, ils ont moins d’annonces et moins de liens vers d’autres parties du site.

C’est pourquoi certains véhicules ont décidé de ne mettre qu’un aperçu de leur contenu dans cette version plus rapide, avec un lien à la fin de la page d’origine. De cette façon, ils sont prioritaires dans les recherches sur Google et obtiennent également plus d’argent grâce aux annonces.

Google veut mettre fin à cette pratique. A partir de février 2018, “lorsque nous trouverons une page AMP qui ne contient pas le même contenu critique que l’équivalent original, nous dirigerons nos utilisateurs vers la page originale”, déclare la société. Le webmaster en sera informé.

  La défaillance d'Internet Explorer vous permet de suivre les mouvements de la souris

L’AMP a connu d’autres problèmes. Les pirates informatiques ont utilisé cette fonction pour tenter de tromper les utilisateurs et de pirater les comptes Gmail. De plus, le lien vers la version originale – qui devrait apparaître en haut – n’est pas toujours chargé, ce qui oblige l’utilisateur à modifier manuellement l’URL pour y accéder.

A propos de l'auteur

Bernard

Actuellement responsable informatique dans une PME, je bosse dans le domaine depuis une vingtaine d'année maintenant. Fan inconditionnel de DBZ, et de la triologie Die Hard. #teamWindows sur Perlmol !

Laisser un commentaire