Jeux

FarmVille Facebook sera fermé car fonctionne encore en Flash

FarmVille, du développeur Zynga, sera officiellement fermé le 31 décembre 2020, car Facebook ne supportera plus les jeux Flash. Si vous jouiez encore à ce mini-ferme simulateur, il est bon de commencer à dire au revoir à vos fraises.

La nouvelle de la fin du soutien des réseaux sociaux à Flash n’est pas pour tout de suite. En juillet de cette année, Facebook avait déjà annoncé qu’il n’utiliserait plus le plugin sur sa plateforme. Adobe va également suspendre le lecteur Flash le 31 décembre 2020.

Lancé en 2009, FarmVille était une fièvre en son temps et l’un des plus grands destructeurs de productivité jamais mis en place sur Facebook. Le jeu a même eu plus de 10 millions de joueurs actifs par jour en moins de deux mois, selon Polygon. Le simulateur a même reçu une édition mobile, mais cela n’a même pas fait de la version par navigateur un succès, loin s’en faut.

  Ne répondez pas au SMS d'authentification à deux facteurs de Facebook

La fin d’une époque ? de légumes et de fruits

Que vous ayez joué à FarmVille ou non, le jeu a été un succès sur Facebook il y a plus de 10 ans. Toute personne n’ayant jamais reçu d’invitation à jouer, par le biais de notifications, ne devrait pas être un utilisateur très actif de la plate-forme à ce moment-là. Ce fut un véritable enfer (pour certains) et a peut-être créé ou rompu de nombreuses amitiés.

Les joueurs encore actifs de FarmVille pourront continuer à faire leurs achats dans la boutique du jeu jusqu’au 17 novembre (même si, honnêtement, cela n’a plus de sens). Après cette période, le système de paiement du jeu sera désactivé.

Si vous voulez continuer à jouer au simulateur, vous devrez migrer vers la version mobile. Le développeur Zynga a déjà déclaré que FarmVille 3 sera bientôt disponible dans le monde entier.

A propos de l'auteur

Ronan

Ronan

Le Breton de l'équipe ! Développeur back-end dans une startup française. Internet des objets, domotiques, mes sujets de prédilection sont vastes. #teamLinux sur PerlmOl

Laisser un commentaire