Logiciels

Google ne veut pas que vous payiez pour les extensions de Chrome

Google a annoncé qu’il mettait fin à la création d’extensions payantes sur le Chrome Web Store. Les restrictions pour la mise en œuvre des plugins payants étaient en place depuis mars, mais la société a maintenant décidé de rendre cette décision permanente. Pour monétiser les extensions, les développeurs devront chercher des méthodes alternatives au SP.

Selon un calendrier publié par Google, l’option permettant d’essayer une extension ne sera plus visible dans la boutique Chrome Store après décembre. La facturation des articles dans les extensions ne fonctionnera plus par le biais de la boutique en ligne Chrome à partir du 1er février 2021.

Pour l’instant, vous pouvez consulter les informations sur les licences pour les achats et l’historique des abonnements grâce à l’API de licence, mais le renouvellement de l’abonnement ne se fera pas automatiquement.

La société recommande également aux développeurs de migrer leur suivi de licence vers un autre service en dehors du CWS car elle a l’intention de fermer l’API de licence à l’avenir.

  La tablette fabriquée en Chine est-elle un concurrent de l'iPad ?

Le service de paiement Chrome Web Store est “obsolète”.

Le web a fait beaucoup de chemin depuis le lancement de Chrome Web Store il y a 11 ans. À l’époque, nous voulions offrir aux développeurs un moyen de monétiser les articles de leur boutique en ligne. Mais dans les années qui ont suivi, l’écosystème s’est développé, et les développeurs disposent maintenant de nombreuses options de traitement des paiements”, explique le communiqué de Google.

La société a apporté plusieurs modifications aux extensions de Chrome ? beaucoup d’entre elles étaient axées sur la sécurité et l’expérience utilisateur, notamment après des cas d’extensions frauduleuses qui ont tenté de collecter des données et d’effectuer des transactions malveillantes par le biais du navigateur.

L’objectif de Google est de réduire de plus en plus les spams et les notifications intempestives dans votre navigateur.

A propos de l'auteur

Véronique

La trentaine, maman de deux petits monstres de 10 ans. Je pèse chaque jour le pour et le contre dans l'utilisation des écrans pour mes bambins !
J'écris souvent depuis les transports en commun (#teamTablette).

Laisser un commentaire