Logiciels

Zoom promet un cryptage de bout en bout sur les comptes gratuits

Après avoir annoncé qu’il offrirait un cryptage de bout en bout pour les comptes payants uniquement, Zoom a annoncé qu’il serait désormais également proposé aux utilisateurs de la version gratuite. La protection sera offerte à partir de juillet dans la version bêta de la plateforme, mais sera facultative car elle limite certaines fonctionnalités sur les appels.

La société indique que le cryptage de bout en bout empêche l’inclusion des téléphones classiques (PSTN) et des systèmes de salle de conférence dans les appels. Par conséquent, les hôtes doivent décider, avant de lancer les appels, s’ils doivent activer la fonction ou non.

Selon le PDG de Zoom, Eric Yuan, l’entreprise a écouté les experts de la protection de la vie privée et les représentants du gouvernement depuis le 22 mai, date à laquelle elle a publié la documentation initiale de son chiffrement de bout en bout, qui jusqu’alors ne concernait que les factures payées. L’objectif de la société était de recevoir des contributions pour améliorer la solution.

L'iOS 12 arrivera pour les iPhone 5 et d'autres modèles plus anciens ; voyez si le vôtre est sur la liste

Nous avons identifié une voie à suivre qui équilibre le droit légitime de tous les utilisateurs à la vie privée et la sécurité des utilisateurs sur notre plateforme. Cela nous permettra d’offrir un cryptage de bout en bout comme une fonction complémentaire avancée pour tous nos utilisateurs dans le monde entier ? gratuit et payant ? tout en conservant la capacité de prévenir et de combattre les abus sur notre plateforme », a déclaré Yuan dans un communiqué.

Même avec ce changement, Zoom conservera le modèle de cryptage AES 256 GCM comme norme. Pour permettre un cryptage de bout en bout, les utilisateurs devront vérifier leur compte par un message texte envoyé au numéro de téléphone indiqué. L’idée, selon la plateforme, est d’empêcher la création massive de comptes abusifs.

Zoom a gagné des utilisateurs dans la nouvelle pandémie de coronavirus, ce qui a conduit à des mesures d’isolement social. Les revenus des services ont augmenté de 169 % au premier trimestre 2020, pour atteindre 328 millions de euros. Dans le même temps, le service est devenu une cible plus ciblée pour les cybercriminels, avec l’envoi de faux courriels aux utilisateurs.

Google va abandonner l'application Gmail pour BlackBerry

A propos de l'auteur

Ronan

Ronan

Le Breton de l'équipe ! Développeur back-end dans une startup française. Internet des objets, domotiques, mes sujets de prédilection sont vastes. #teamLinux sur PerlmOl

Laisser un commentaire