Mobile

Les points forts du jeu GDC : petites équipes, grands jeux

En direct de GDC, San Francisco (USA) ? Le mardi (06), l’événement GDC Play a débuté à la Game Developers Conference, une exposition où les petits développeurs ont la possibilité de faire la démonstration de leurs jeux aux autres participants de la conférence.

Dans ce panel, des jeux qui n’arriveraient guère dans les magasins attirent l’attention des éditeurs et finissent par être mis sur le marché. Ou dans d’autres cas, les bonnes idées donnent du travail à toute une équipe pour produire une version plus grande et plus ambitieuse d’un petit projet.L’un de ces cas de réussite est celui d’un groupe d’étudiants qui a présenté le projet de fin d’études lors de l’événement. Le jeu Narbacular Drop a attiré l’attention des dirigeants de Valve et toute l’équipe a été engagée pour développer l’idée sur de simples mécanismes de jeu. Le résultat ? Portail, l’un des plus grands succès de la dernière décennie.

J’ai participé à l’exposition dès le premier jour et j’ai sélectionné cinq jeux qui ont retenu mon attention.

Super Motherload

De Xgen Studios pour Nintendo Wii.

Dans ce jeu amusant, chaque joueur contrôle un véhicule minier et doit creuser les profondeurs de la terre derrière des minéraux précieux. Plus chaque joueur arrive en profondeur, plus il devient dangereux, mais plus les minéraux et les points gagnés sont précieux. Pour un maximum de quatre joueurs silencieux, il est prévu pour le troisième semestre de cette année seulement sur le réseau Wii Ware.

  Le gouvernement d'Obama va publier des applications pour l'accès aux services publics

Bust n’ Rush

De Techtonic Games pour Windows et  Mac.

Le jeu (page officielle) est du genre coureur infini, c’est-à-dire que le joueur contrôle un personnage qui court sans fin dans un scénario généré au hasard. Dans un mode de jeu, il doit relever des défis et dans un autre, survivre le plus longtemps possible. Avec de beaux graphiques et un gameplay très simple, je suis resté au moins une demi-heure dans la cabine de test. Le lancement du jeu n’est pas encore prévu.

Techpocalypse

De Anomaly Labs pour le web.

En quittant le circuit PC/consoles, Techpocalypse (site officiel) m’a surpris en apportant des idées très différentes dans le genre web/jeux sociaux. L’histoire se déroule dans un futur où les machines ont dominé et détruit tout.

Chaque joueur doit chevaucher sa tribu avec ses amis et contrôler un territoire équivalent à une région de sa ville. Si d’autres personnes vivent près de chez vous et jouent, cela signifie que chacun devra se battre avec l’autre pour obtenir des ressources et des améliorations ? tout en devant se défendre contre les attaques des machines exterminatrices.

  L'Action de grâces américaine offre des réductions sur les jeux iPhone et iPod Touch

Même pour ceux qui ne sont pas très friands de jeux sociaux, il vaut la peine de vérifier le format innovant.

L’essor de la fuite

Da 777 Studios pour Windows.

Alors que tous les yeux sont tournés vers le nouveau simulateur de vol publié gratuitement cette semaine par Microsoft, Rise of Flight se distingue comme un magnifique (et également gratuit) simulateur de vol.

Contrairement au jeu MS, celui-ci a une ambiance du milieu des années 10, lorsque l’aviation n’en était qu’à ses débuts. Vous connaissez le Baron Rouge et ces vieux avions avec des mitrailleuses portatives montées devant le pilote ? C’est la proposition.

En plus des beaux graphiques, il attire l’attention sur l’intégration avec un périphérique appelé Trackir. Il s’agit de un petit dispositif placé au-dessus de la tête du joueur qui, selon l’endroit où le joueur regarde, la caméra se déplace de la même façon sur le moniteur.

Il est ainsi possible d’avoir un plus grand sens du réalisme et une vue à 360º de la cabine, seul le joueur lui-même ne pourra pas voir tout à 360º…

La malédiction de Mac Guffin

De Brawsome! pour Windows, Mac et iOS.

Selon les créateurs, c’est le premier jeu de l’histoire dans le genre “Adventure Puzzle Comedy of Werewolves”. En goûtant à une grande partie des jeux d’aventure de la vieille école, Mac Guffin’s Curse apporte une nouvelle approche amusante aux jeux d’aventure et aux puzzles.

  Quelle est la différence entre la Playstation 4, PS4 Slim et PS4 Pro ?

L’histoire se déroule dans une ville paisible qui était dominée par un méchant (et avec une moustache, soulignent-ils) qui, parmi tous ses maux, a augmenté les impôts. C’est là qu’intervient le personnage principal : pour survivre, il doit voler et finit par dérober une amulette magique qui le transforme en loup-garou.

À chaque étape du jeu, le joueur doit résoudre les énigmes en alternant entre la forme humaine et la forme loup-garou. Chacun d’entre eux apporte des compétences particulières et il est nécessaire d’utiliser beaucoup la tête ( !) pour résoudre les défis.

Au milieu de tout cela, des dialogues très humoristiques pleins de références aux anciens de l’aventure, des icônes de la culture pop et des blagues. Le scénario est si élaboré qu’il a valu aux créateurs, avant même la sortie du jeu, le prix du meilleur scénario aux Freeplay Awards, l’un des plus grands prix australiens dans le monde des jeux.

La malédiction de Mac Guffin sort le 19 novembre à Steam and the App Store.

Note de la rédaction : Le GDC se déroule entre le 05 et le 09/03. C’est presque terminé, mais l’envoyé spécial Gus Fune a préparé quelques articles spéciaux que PerlmOl publiera la semaine prochaine. (Thássius Veloso)

A propos de l'auteur

Bernard

Bernard

Actuellement responsable informatique dans une PME, je bosse dans le domaine depuis une vingtaine d'année maintenant. Fan inconditionnel de DBZ, et de la triologie Die Hard. #teamWindows sur Perlmol !

Laisser un commentaire