Science

L’hôpital de Londrina effectue des tests avec Kinect dans les salles d’opération

L’utilisation de Kinect dans les salles d’opération n’est pas nouvelle. Il a déjà été mis en œuvre avec succès aux États-Unis, au Canada et au Royaume-Uni et aide déjà les chirurgiens à réaliser des opérations plus rapidement, car l’appareil permet de voir les examens et les clichés radiographiques sans avoir à les manipuler. Un hôpital français a introduit cette technologie dans le pays, plus précisément dans les salles d’opération de la ville de Londrina, au Paraná.

La vidéo ci-dessus montre comment les médecins utilisent le logiciel appelé Intera, qui a été créé par l’hôpital évangélique de Londrina, est chargé de scanner et de montrer à l’écran les plaques radiographiques, permettant leur manipulation par des mouvements spécifiques. Outre l’avantage de ne pas avoir à toucher les plaques pour voir les détails du patient (évitant ainsi de devoir passer par un nouveau processus de stérilisation), le niveau de détail augmente lorsque la plaque est scannée.

  La science a peut-être enfin trouvé un moyen viable de convertir la lumière en matière

Le logiciel créé par l’hôpital Pleo, qui a d’ailleurs déjà fait l’objet d’une demande de brevet, fonctionne sur un ordinateur équipé de Windows 7 et permet au médecin d’interagir avec le Kinect jusqu’à 4 mètres de distance. Il est en test depuis janvier et sera présent dans 12 salles d’opération jusqu’à la fin de ce semestre.

A propos de l'auteur

Ronan

Ronan

Le Breton de l'équipe ! Développeur back-end dans une startup française. Internet des objets, domotiques, mes sujets de prédilection sont vastes. #teamLinux sur PerlmOl

Laisser un commentaire