Science

Le scientifique qui a édité l’ADN des bébés est condamné à trois ans de prison

He Jiankui, devenu célèbre après avoir modifié l’ADN de trois enfants en novembre dernier, a été arrêté lundi (30). Le généticien passera les trois prochaines années en prison et a également été condamné à payer une amende de plus de 1,7 million pour avoir pratiqué la médecine illégalement.

L’essai a eu lieu dans la ville chinoise de Shenzhen, après que le scientifique ait révélé qu’il avait utilisé l’outil CRISPR-Cas9 pour modifier le gène CCR5 de deux bébés jumeaux, dans le but de rendre les enfants immunisés contre le VIH, le virus qui génère le sida et qui se trouvait dans le corps du père. Le CRISPR-Cas9 est une sorte de couteau suisse qui permet d’identifier, de séparer, de couper et de modifier facilement n’importe quelle zone de l’ADN.

Cette année, une autre femme enceinte a été identifiée et cela complète la troisième naissance d’un enfant dont l’ADN a été altéré.

Le tribunal a mené le procès en secret et a décidé cette semaine que Jiankui et deux assistants (Zhang Renli et Qin Jinzhou) sont coupables d’avoir pratiqué illégalement la médecine, en éditant le génome humain à des fins de reproduction. En plus de la prison et d’une amende, les Chinois sont interdits à jamais de tout domaine de la reproduction dont la médecine s’occupe.

Apple proposera des fonctionnalités permettant aux parents de contrôler l'utilisation de l'iPhone par leurs enfants

Un facteur aggravant pour la sanction est le fait que, comme il n’existe pas de réglementation sur la sécurité et l’efficacité des modifications génétiques chez l’homme en Chine, le généticien a falsifié des documents pour obtenir le soutien d’autres médecins et même de patients. La phrase précise que les patients concernés croyaient participer à la production d’un vaccin qui pourrait guérir le sida.

A propos de l'auteur

Véronique

Véronique

La trentaine, maman de deux petits monstres de 10 ans. Je pèse chaque jour le pour et le contre dans l'utilisation des écrans pour mes bambins !
J'écris souvent depuis les transports en commun (#teamTablette).

Laisser un commentaire