Sécurité

Selon Twitter, les pirates ont ciblé 130 comptes

Twitter prétend avoir recensé 130 comptes qui ont été d’une manière ou d’une autre visés par l’attaque, incitant les adeptes à transférer de l’argent dans un portefeuille de bitcoin. La société indique que les pirates ont pu contrôler et publier dans une petite partie de ce groupe, mais ne révèle pas le nombre exact d’utilisateurs qui ont été touchés.

La plate-forme affirme n’avoir trouvé aucune preuve que des pirates informatiques aient eu accès aux mots de passe, mais elle évalue toujours si cela s’applique également à d’autres informations privées, comme les messages directs. Nous continuons à évaluer si les données privées liées à ces comptes ont été compromises et nous fournirons des mises à jour si nous déterminons que cela s’est produit”, a déclaré Twitter jeudi (16).

Après avoir arrêté pendant quelques heures les tweets des comptes avec sceau de vérification – qui semblent avoir été la cible de l’attaque -, la société a bloqué l’accès aux comptes qui avaient tenté de changer le mot de passe au cours des 30 derniers jours. Si votre compte a été bloqué, cela ne signifie pas nécessairement que nous avons des preuves que le compte a été compromis ou consulté”, a rapporté le réseau social.

  Une série d'attaques DDoS brisent aujourd'hui l'Internet

Twitter signale également que, par précaution après l’attaque, certaines personnes pourraient ne pas pouvoir changer leur mot de passe à ce moment-là. En outre, l’option de téléchargement des données de compte n’est pas disponible pour tous les membres du réseau social tant que l’enquête sur l’attaque n’est pas terminée. Le FBI a également indiqué qu’il allait enquêter sur l’affaire.

Twitter dit qu’un hacker a utilisé un outil interne

Selon Twitter, une escroquerie d’ingénierie sociale a été utilisée pour accéder à des outils internes et à des messages erronés sur des comptes populaires. Nous savons que les responsables de l’attaque ont utilisé l’accès pour prendre le contrôle de comptes à haute visibilité (y compris vérifiés) et tweeter en leur nom”, a déclaré la société environ quatre heures après la première affaire.

Parmi les comptes qui ont été contrôlés par des tiers figurent ceux des hommes d’affaires Elon Musk et Bill Gates, de l’ancien président américain Barack Obama, du candidat à la présidence des États-Unis Joe Biden, du milliardaire Warren Buffett et du rappeur Kanye West. Même le profil d’Apple, qui n’avait jusqu’alors jamais publié de tweet, a été touché.

  Là où il y a le feu, il y aura de la réalité augmentée et des drones pour aider les pompiers

A propos de l'auteur

Véronique

La trentaine, maman de deux petits monstres de 10 ans. Je pèse chaque jour le pour et le contre dans l'utilisation des écrans pour mes bambins !
J'écris souvent depuis les transports en commun (#teamTablette).

Laisser un commentaire