Informatique

Les Comet Lake d’Intel sont les nouveaux processeurs Core chip de 10e génération

La dixième génération de processeurs Core ne se limite pas aux puces Ice Lake qu’Intel a présentées au début du mois. La société a choisi ce mercredi (21) pour annoncer une autre partie de la famille : les processeurs Intel Core i3, i5ei7 Comet Lake séries U et Y.

Les puces Ice Lake marquent l’arrivée d’Intel dans le segment des processeurs de 10 nanomètres. Cela nous amène à penser qu’à partir de maintenant, Intel va retirer la technologie des 14 nanomètres, n’est-ce pas ? Mais ce n’est pas comme ça : comme certaines rumeurs l’avaient prévu, les modèles du lac Comète apportent une version encore plus optimisée de cette lithographie.

En plus d’un autre rafraîchissement de la technologie de 14 nanomètres, cette porteuse modèle Comet Lake se caractérise par des puces comportant jusqu’à six cœurs et 12 fils, une fréquence maximale de 4,9 GHz, un cache pouvant atteindre 12 Mo, un GPU graphique UHD intégré et un TDP pouvant atteindre 25 W.

Intel promet de lancer des GPU dédiés en 2020

En outre, les nouveaux processeurs Intel prennent en charge les mémoires DDR4 jusqu’à 2 666 MHz, LPDDR3 jusqu’à 2 133 MHz et LPODDR4x jusqu’à 2 933 MHz dans la série U. La série Y prend en charge les puces LPDDR3 jusqu’à 2 133 MHz.

Comme les processeurs Ice Lake de 10 nanomètres, les puces Comet Lake sont principalement destinées aux ultrabooks et aux ordinateurs portables convertibles, mais mettent davantage l’accent sur la productivité et les activités professionnelles (alors qu’Ice Lake est mieux adapté aux études, aux vidéos et aux jeux occasionnels, par exemple). Cela suggère que ces processeurs devraient couvrir une gamme plus large d’ordinateurs, y compris les équipements à usage professionnel.

On parle de huit modèles :

Comme les modèles Ice Lake, les puces Comet Lake prennent en charge jusqu’à quatre ports Thunderbolt 3, une norme de connexion qui permet des débits de transfert de données allant jusqu’à 40 Gb/s (gigabits par seconde), et le Wi-Fi 6 (Wi-Fi 802.11ax), le successeur du Wi-Fi 802.11ac (désormais Wi-Fi 5).

Google va préparer Chrome pour Windows sur ARM, selon Qualcomm

PCI Express 4.0 ? Pas cette fois : PCIe 3.0 est toujours souverain ici.

Selon Intel, par rapport aux générations précédentes, les processeurs Comet Lake U-series et Y-series sont jusqu’à 41 % plus performants lorsqu’ils fonctionnent avec Office 365. Ce gain est de 16 % si l’on considère la performance globale.

Les premiers ordinateurs basés sur les nouveaux processeurs seront lancés d’ici la fin de l’année par des marques telles que Lenovo, Asus et Dell. Parmi eux, des modèles compatibles avec le projet Athena, un programme qui vise à mettre sur le marché une catégorie d’ordinateurs portables aussi ou plus avancés que les ultrabooks.

Il n’y a pas de commentaires d’Intel, mais des rumeurs indiquent que des processeurs Comet Lake-S pour ordinateurs de bureau seront annoncés au premier ou au deuxième trimestre de 2020. Ces puces auraient jusqu’à dix noyaux, un TDP de 125 W et une nouvelle prise.

A propos de l'auteur

Ronan

Ronan

Le Breton de l'équipe ! Développeur back-end dans une startup française. Internet des objets, domotiques, mes sujets de prédilection sont vastes. #teamLinux sur PerlmOl

Laisser un commentaire