Internet

Facebook lance un bouton d’abonnement pour les mises à jour

Aujourd’hui, le Facebook a activé une autre fonctionnalité qui semble suivre les modèles de quelque chose qui existe depuis le lancement de Twitter. Le bouton d’abonnement permet à un membre du réseau social de recevoir des mises à jour d’une personne sans avoir à être son ami. Cela équivaudrait à suivre quelqu’un sur Twitter, puisqu’il renonce à l’approbation de l’utilisateur pour l’envoi des mises à jour.

Ce que Facebook a fait en gros, c’est faciliter la vie des harceleurs qui n’ont plus besoin de chercher des informations sur les personnes qui sont la cible de leur obsession : il suffit de s’inscrire pour recevoir les mises à jour d’un membre et d’attendre que les informations arrivent. Heureusement, les responsables de la protection de la vie privée au sein du réseau social ont déjà appris leur leçon et n’ont pas activé la nouvelle fonctionnalité pour tout le monde. Vous devez vous rendre sur cette page pour autoriser les abonnés avant toute autre chose.

  L'application Facebook pour Android s'accélère

Après l’activation de l’abonnement à un profil, l’utilisateur peut toujours choisir son niveau de suivi préféré : quantité de mises à jour, allant de la réception de toutes les mises à jour d’une personne à la réception des plus importantes, comme un nouvel emploi ou un changement de statut de la relation, par exemple. Seuls les messages marqués comme étant publics seront envoyés aux abonnés.

Ce bouton d’abonnement s’additionne lorsque deux membres deviennent amis sur le réseau et que les abonnements et les souscriptions d’un membre de Facebook qui active cette fonction deviennent accessibles à tous, en même temps que les autres éléments de la barre latérale. J’espère qu’il y a un moyen de le désactiver et si ce n’est pas le cas, Facebook devrait le créer.

Autre détail curieux : cette fonction semble n’être disponible que pour les de plus de 18 ans.

A propos de l'auteur

Véronique

La trentaine, maman de deux petits monstres de 10 ans. Je pèse chaque jour le pour et le contre dans l'utilisation des écrans pour mes bambins !
J'écris souvent depuis les transports en commun (#teamTablette).

Laisser un commentaire