Jeux

Et le désespoir de Sony : attaques contre Apple et les téléphones PSP

Les années 90 ont été marquées par une inoubliable guerre des consoles. C’était l’époque des 16 bits, lorsque la nostalgique Sega (oui, elle existe toujours, mais elle ne fait plus de jeux vidéo, donc l’adjectif compte) et Nintendo se battaient pour l’hégémonie sous son téléviseur. Et nous avons amené la bagarre dans la cour de récréation de l’école.

Les discussions sur la supériorité d’une console, la Mega Drive ou la Super Nintendo, étaient en quelque sorte alimentées par les entreprises elles-mêmes. Dans cette publicité de Donkey Kong Country, le Nintendo est clair : si vous avez une console Sega, vous allez vous sucer le doigt.

Un Sega, à son tour, était un peu plus attrayant. Dans cette publicité, la société ridiculise les propriétaires de GameBoy, en suggérant qu’ils devraient s’autoflageller dans l’espoir de pouvoir voir les couleurs sur l’écran de l’appareil. Et dans cette publicité, il se moque complètement, prétendant que quelqu’un qui choisit une GameBoy plutôt qu’un Game Gear a un QI inférieur à 12.

À l’époque la plus politiquement correcte dans laquelle nous vivons, ce type de marketing d’attaque agressif est rare. C’est pourquoi cette récente publicité de Sony a rappelé tant de souvenirs d’autres temps.

  Adobe va facturer 9% des revenus des jeux Flash

(vidéo YouTube)

Les plates-formes équipées d’iOS (c’est-à-dire l’iPhone, l’iPod Touch et le relativement nouveau iPad) ont pris le contrôle du marché des consoles portables depuis un certain temps. Il n’est pas du tout surprenant que Sony essaie de se mettre en avant et de reprendre le marché.

La publicité commence par le garçon montrant son iPhone à la caméra (l’écran indique “Château de la honte”, ce qui se traduirait librement par “Château du scrotum” ou “Château sans grâce”), tandis que le sous-titre l’identifie par son nom, suivi du sous-titre “Tu te trompes toi-même”. Le garçon se vante du “jeu cool” sur son téléphone portable.

C’est là qu’intervient Marcus Rivers, le nouveau porte-parole de Sony pour les questions de PSP, qui déclare que l’iPhone “n’est pas fait pour les grands garçons”. L’iPhone, explique M. Rivers, a été conçu pour “envoyer des SMS à votre grand-mère et appeler votre petite amie”.

Ensuite, le garçon montre quelques jeux (sortis il y a cinq ans) pour PSP, en ajoutant qu’ils ne coûtent que 9,99 euros.

  Microsoft présente la Xbox One

Compte tenu des efforts déployés par Sony pour convaincre les joueurs qu’un téléphone portable n’est pas un vrai jeu vidéo (avec cette publicité également), il est quelque peu ironique qu’un tel téléphone PSP soit enfin sur le point de sortir.

Il s’agit d’un assemblage d’un tel hybride, une courtoisie de blog Engadget. Les rumeurs d’un jeu vidéo mobile qui intégrerait la PSP datent de quelques années – certaines ont même commencé avant l’explosion de l’AppStore c’était une autre époque, évidemment. Les téléphones portables ne représentaient pas grand-chose sur le marché des jeux, et la dernière expérience consistant à associer un téléphone portable à une console a été l’un des grands échecs technologiques de la dernière décennie, le N-Gage.

Les choses ont changé. Sony elle-même, qui était la cible de toute cette campagne de marketing pour attaquer l’idée de jouer à des jeux vidéo sur le téléphone portable, devra admettre qu’elle méprisait vraiment la part gagnée par l’iPhone.

Ce que l’on sait du prochain téléphone PSP (ce n’est pas un nom officiel, d’ailleurs) est qu’il utilisera Gingerbread OS (également connu sous le nom d’Android 3.0), aura un écran WVGA d’environ 4 pouces, un appareil photo de 5 mégapixels – sous réserve de modifications – et un processeur Snapdragon de 1 GHz.

  Le jeu de la haine, dans lequel vous êtes un génocide, sera publié en 2015

Il fera fonctionner les jeux Android et aussi – tenez ce bâillement ! – Titres PSP et PS1. En ce qui concerne le format, on dit qu’il ressemble à une PSP Go, c’est-à-dire que la partie de la console avec les commandes se glisse derrière l’écran – plus ou moins comme on le voit sur le support Engadget. Au lieu d’une commande analogique, il y aura une petite zone tactile.

Bien que je sois un peu fan de iPhone, j’attends le lancement de cette PSP/cellulaire avec optimisme. Contrairement à ce que l’on pourrait croire, je n’ai pas de grandes alliances avec l’iPhone lui-même. Je suis juste un passionné de la convergence et de la variété des jeux que l’on trouve sur l’AppStore.

Si ce futur console mobile est constitué d’une solide sélection de jeux (sans parler du côté non officiel de la chose, comme les émulateurs par exemple), je serais fortement tenté de dire au revoir à Apple.

A propos de l'auteur

Véronique

Véronique

La trentaine, maman de deux petits monstres de 10 ans. Je pèse chaque jour le pour et le contre dans l'utilisation des écrans pour mes bambins !
J'écris souvent depuis les transports en commun (#teamTablette).

Laisser un commentaire