Jeux

Pourquoi avez-vous acheté votre PSP ?

La Playstation Portable (malgré toutes les traces de Sony avec la console, et croyez-moi, il y en avait un peu !) est une machine phénoménale. Les jeux sont très proches de l’expérience que vous auriez sur une PS2 – qui n’est que la prémisse de l’ordinateur portable – et la PSP casse encore une branche en tant que machine multimédia.

Il est normal que certains smartphones actuels fassent paraître les efforts de convergence PSP insuffisants (ou même à moitié rétrogrades), mais il faut se rappeler que le portable a été lancé en 2005 et reste à peu près le même malgré plusieurs mises à jour effectuées par Sony. En attendant, le marché des téléphones portables se recycle complètement chaque année – c’est une comparaison injuste.

En outre, la PSP est considérablement moins chère qu’un smartphone et ne nécessite pas de forfait voix ou données – c’est une alternative très intéressante pour quelqu’un qui veut un appareil multimédia mais n’est pas prêt à faire l’investissement dans un téléphone portable de pointe, ni dans la facture mensuelle de téléphone – qui, pour un téléphone portable de cette catégorie, n’est pas du tout bon marché.

  Chaîne profondément absurde : un puzzle à moitié retardé qui crée une dépendance et une intrigue

Je suis venu de la scène Palm quand j’ai acheté ma PSP, et mon intérêt pour l’appareil était le suivant : je voulais rétrograder pour faire fonctionner des émulateurs – ce que Palm a promis (officieusement, bien sûr), et c’est ce qu’il a fait, mais d’une manière qui laissait beaucoup à désirer. Le matériel n’était pas très bien préparé pour ce genre de fonction ; les jeux fonctionnaient mais étaient plus adaptés pour montrer aux amis en disant “regarde, comme c’est cool, Super Mario World dans la paume de ma main !” que pour jouer réellement.

Le matériel de la PSP était considérablement supérieur, ce qui promettait de meilleures performances dans les jeux non officiels. Et à l’époque, la culture homebrew commençait à faire ses premiers pas vers l’émulation de la console. Quand j’ai vu les premières captures d’écran des interfaces graphiques des émulateurs Atari 2600 et Super Nintendo, mes yeux ont brillé.

Peu de temps après, un de mes amis a voulu se débarrasser de sa PSP, et je n’ai pas réfléchi à deux fois – j’ai acheté la console du type, qui était alors de troisième main.

  Feu vert pour steam est publié

Et il s’agit de trouver sur Google des informations sur la façon d’exécuter la rétrogradation, ce que je savais déjà en théorie mais qui n’était plus une idée abstraite.

La PSP était devant moi, branchée sur mon port USB, avec l’application pro procedure nécessaire fonctionnant sur l’écran du PC.  Deux ou trois tutoriels illustrés s’ouvrent dans mon navigateur, un ami connaissant la région se tient au MSN pour suivre l’opération en temps réel et, si j’étais plus religieux, il y avait peut-être même une bible à proximité.

Comme certains d’entre vous le savent peut-être, à l’époque, le processus de déclassement impliquait un risque réel d’endommagement de l’appareil. Un faux pas et la PSP pourrait “brique”, un mot aportugais pour “brique”. En d’autres termes, dans le malheur d’un oubli, votre console deviendrait un presse-papiers inutile.

D’où l’appréhension d’aller de l’avant avec la procédure . Heureusement, je n’ai eu aucun problème et quelques minutes plus tard, j’étais l’heureux propriétaire d’une PSP downgrade. je suis parti en téléchargeant les émulateurs de tous les vieux jeux que j’appréciais ; le reste n’était que joie.

  Alley Cat a fait partie de mon enfance (peut-être de la vôtre aussi)

Jusqu’à aujourd’hui, la seule fonction que je donne à ma PSP est de faire tourner de vieux jeux. J’ai acheté quelques jeux de la console, et même quelques séries UMD dans un effort malavisé pour constituer une petite collection de disques. Mais ce que j’apprécie vraiment sur l’appareil, c’est de jouer à ces vieux jeux classiques, allant de River Raid à Warcraft 2 (oui, ma PSP gère Warcraft 2, et elle est incroyablement compétente).

Vous, en revanche, me répondez : qu’avez-vous vu sur PSP ? L’avez-vous acheté pour jouer à des jeux exclusifs sur console, pour avoir un gadget multi-usage, pour le pirater et l’utiliser comme multiplateforme, ou simplement pour le désir d’un gadget tout neuf ?

A propos de l'auteur

Ronan

Le Breton de l'équipe ! Développeur back-end dans une startup française. Internet des objets, domotiques, mes sujets de prédilection sont vastes. #teamLinux sur PerlmOl

Laisser un commentaire