Logiciels

La Free Software Foundation veut que Microsoft ouvre le code de Windows 7

Le support de Windows 7 s’est terminé le 14 dernier. Pour ceux qui utilisent encore le système d’exploitation, Microsoft recommande de migrer vers Windows 10, mais la Free Software Foundation a une autre idée : l’organisation veut que la société rende Windows 7 disponible en tant que logiciel à source ouverte.

Pour ce faire, la FSF a créé une pétition en ligne pour presser Microsoft d’ouvrir le code source de Windows 7 au lieu de simplement “enterrer” le système d’exploitation. L’organisation souligne que Microsoft n’aura rien à perdre en publiant une version de son système d’exploitation qu’elle prétend être arrivée à terme.

Sur cette base, la pétition pose les exigences suivantes (en traduction libre) :

  • que Windows 7 est publié en tant que logiciel libre. Sa vie [utile] n’a pas à prendre fin. Donnez le système à la communauté pour qu’elle l’étudie, le modifie et le partage ;
  • que l’entreprise respecte la liberté et la vie privée de ses utilisateurs ? et ne se contente pas de les diriger vers la dernière version de Windows ;
  • que l’entreprise apporte davantage de preuves qu’elle respecte réellement les utilisateurs et leur liberté, et qu’elle ne se contente pas d’utiliser ces concepts à des fins de marketing quand cela lui convient.
  •   Quoi de neuf à Ubuntu 18.04 LTS

    L’objectif de la pétition est d’obtenir 7 777 signatures, mais au moment où cette nouvelle a été publiée, le nombre de signatures avait déjà dépassé les 10 000. Alors, Microsoft se sent-il déjà sous pression ?

    Bien sûr que non. Les chances que Microsoft ouvre le code source de Windows 7 sont pratiquement nulles et la Free Software Foundation le sait très bien.

    Selon toute probabilité, cette campagne n’est rien d’autre qu’une provocation concernant le fait que Microsoft a donné plus d’ouverture aux logiciels libres en quelques années. Pour ne citer que quelques exemples, la société a déjà ouvert le code de la calculatrice Windows, les premières versions de MS-DOS et Word 1.1.

    Avec la pétition, la FSF invite “gentiment” Microsoft à poursuivre cette approche, mais maintenant avec des logiciels plus critiques.

    Pour ceux qui veulent mettre plus de bois sur le feu, le lien vers la pétition de la FSF est celui-ci.

  • A propos de l'auteur

    Ronan

    Le Breton de l'équipe ! Développeur back-end dans une startup française. Internet des objets, domotiques, mes sujets de prédilection sont vastes. #teamLinux sur PerlmOl

    Laisser un commentaire