Logiciels

Nous avons testé : Aperçu de Firefox pour tablettes

L’interface du Firefox pour tablettes a fait l’objet d’une démonstration à la fin du mois dernier par l’un des concepteurs chargés de sa réalisation. Cette semaine, un avant-goût a finalement été mis en téléchargement sur le canal de distribution de Nightly, permettant aux propriétaires de tablettes de tester le navigateur par eux-mêmes. C’est ce que j’ai fait, pour essayer de découvrir que Mozilla offre une convivialité différente dans les tablettes. Voici mes premières impressions.

Des volets, des volets, des volets

L’une des caractéristiques de Firefox est la navigation par onglets, qui a été importée dans Firefox Mobile lors de son départ. Ici, Mozilla a adapté le navigateur pour utiliser plus utilement tout l’espace de l’écran et d’après ce que j’ai vu, elle le fait très bien. En mode horizontal, un panneau d’onglets est affiché avec une vignette sélectionnable du site ouvert et à la fin de celui-ci se trouve le bouton pour créer un nouvel onglet.

En mode vertical, elles sont cachées par une icône à côté de la barre d’adresse qui accompagne également le nombre d’onglets ouverts et qui affiche les vignettes sur le côté lorsqu’elle est lue. Dans les deux cas, la navigation a été très rapide et le changement d’onglet s’est fait très facilement, bien que cela puisse varier en fonction des spécifications de chaque tablette (j’ai testé avec une Galaxy Tab 10.1). A la fin de la colonne, il y a un bouton pour rouvrir un onglet qui a été fermé récemment, ce qui est bon pour les distraits.

  Windows avertit si le PC ne peut pas installer la mise à jour de mai 2020

Autre bon détail qu’ils ont pensé à ajouter : un avertissement lorsqu’on quitte le navigateur et qu’on ferme plusieurs onglets. Ils ne seront pas récupérés la prochaine fois que Firefox sera ouvert, donc c’est bien que cette alerte soit là.

Configurations, extensions et plugins

Il n’y a aucune raison pour que Mozilla mette toutes les options de configuration disponibles dans Firefox pour le bureau dans une version pour tablettes, mais les plus importantes ont été migrées. Il est possible d’activer la liste des sites à ne pas suivre, d’activer la synchronisation, d’utiliser un mot de passe maître pour empêcher que Firefox soit utilisé par d’autres et même, à l’aide d’une extension, de changer le user-agent pour faire croire à un site web que le navigateur en est un autre.

Les extensions disponibles, soit dit en passant, sont les mêmes que celles disponibles pour Firefox sur le bureau et, par conséquent, comme elles n’ont pas été optimisées pour les versions mobiles, elles peuvent ne pas fonctionner comme prévu. Mais la possibilité de les installer existe et il y a aussi la façon de forcer la compatibilité. Les extensions Amazon, Twitter, Google et Wikipédia, qui permettent une recherche directe dans la barre d’adresse, et l’extension de retour d’information, sont préinstallées.

  Les recherches sur Google Play afficheront des annonces

En termes de plugin, Mozilla n’offrait pas beaucoup de support dans cette version initiale du navigateur. Bien que Flash soit installé dans l’onglet Galaxie, il n’a pas été détecté par Firefox, mais je pense que vous devriez vous en inquiéter à l’avenir et lorsque les autres problèmes de compatibilité seront résolus.

Synchronisation avec tout le reste

Tout comme il est possible de démarrer la navigation à partir de zéro, il est également possible, à l’aide de Firefox Sync, d’importer dans Firefox des données provenant d’autres appareils pour les tablettes. Et cela comprend non seulement l’historique et les signets, mais aussi les onglets ouverts, les préférences et les mots de passe enregistrés.

L’option de synchronisation est un couteau à double tranchant : elle peut servir à la fois à faciliter la navigation de l’utilisateur, puisque la Awesomebar aurait plus d’informations à afficher à chaque fois qu’une nouvelle adresse est tapée, et peut finir par surcharger Firefox de données inutiles et le laisser un peu moins rapide. Après la synchronisation, j’ai pu constater une réduction des performances, mais il est probable que Mozilla résoudra ce problème tout au long de la construction.

Pour les tablettes, mais seulement pour Android pour l’instant

Lorsqu’on lui a demandé s’il était possible de porter le navigateur sur d’autres appareils utilisant un autre système, Mozilla a été assez catégorique. Les conseillers de la société ont déclaré qu'”en raison de restrictions de plate-forme ou de distribution”, nous ne verrons pas de version complète de Firefox sur des plates-formes comme Blackberry, Symbian et iOS (ce dernier ne s’appuie que sur Firefox Home, qui est un moyen pour Firefox Sync de fonctionner).

  Windows 8 abandonne les transparences aéroportées

C’est-à-dire que, même appelé Firefox pour les tablettes, le navigateur est en réalité Firefox pour Honeycomb. Mais Mozilla n’a pas indiqué qu’il est hors jeu pour les tablettes avec Windows Phone 7 ou Windows 8. Il ne l’a tout simplement pas confirmé non plus.

Travaux en cours

En bref, Firefox pour Tablette est la pure définition d’un travail en cours. Il est doté d’une belle interface et de bonnes fonctionnalités, notamment en ce qui concerne la synchronisation et la confidentialité, ce qui a été hérité de sa version de bureau. Mais il en est encore à ses débuts et doit être amélioré en ce qui concerne la langue, la stabilité et la prise en charge de certains plugins tels que Flash.

Ce qu’il promet, cependant, c’est la même expérience que celle à laquelle les utilisateurs de Firefox sont déjà habitués sur le bureau. Et c’est une raison plus que suffisante pour tous les propriétaires de tablettes avec Honeycomb de lui donner une chance, même en tant que navigateur secondaire. Il vous suffit d’activer l’installation d’applications provenant de sources inconnues, de pointer le navigateur sur ce lien et d’installer la version Nightly build for Tablet de Firefox. Satisfaction garantie ou récupération de vos 19 Mo d’espace de stockage.

A propos de l'auteur

Ronan

Le Breton de l'équipe ! Développeur back-end dans une startup française. Internet des objets, domotiques, mes sujets de prédilection sont vastes. #teamLinux sur PerlmOl

Laisser un commentaire