Science

Qu’est-ce que la tripoophobie et quel est le rapport avec l’iPhone 11 ?

La génération du iPhone 11, lancée par Apple le 10 septembre 2019, a provoqué un malaise chez les personnes qui souffrent de ce qu’on appelle la tripo-phobie, un phénomène qui peut générer une répulsion, de l’anxiété, des nausées et d’autres symptômes chez un groupe de personnes, avec une intensité variable. Tout cela en raison du positionnement de l’ensemble des caméras doiPhone 11.

Qu’est-ce que la tripo-phobie ?

Le terme est apparu pour la première fois en 2005 dans un forum Reddit, mais depuis lors, il n’a jamais été reconnu par la communauté médicale ou scientifique comme quelque chose qui existe réellement.

Ce que les personnes souffrant de tripo-phobie signalent, c’est leur malaise face à la présence de trous, par exemple dans un rayon de miel ou un bouquet de graines de lotus.

En revanche, si la maladie n’existe pas, la peur est réelle. La première étude sur la tripo-phobie a été réalisée par les scientifiques Geoff Cole, de l’université d’Essex, et Arnold Wilkins, qui ont étudié 286 personnes, dont 16% ont réagi aux schémas, manifestant des réactions physiologiques telles que des battements de coeur accrus, des frissons et des nausées.

Sachez où vous débarrasser des gadgets et des piles usagées grâce à E-xo Maps

Les chercheurs affirment que ce comportement peut être lié au mécanisme de défense de l’individu. Une personne interrogée a cité la peur de la pieuvre à anneaux bleus, qui est l’un des poisons les plus puissants du monde et dont la structure est composée de cercles bleus.

L’université du Kent, en Angleterre, a établi un lien entre la tripo-phobie et la répulsion des maladies et des infections telles que la variole et la rougeole, considérant que l’individu qui rencontre ces schémas de trous s’associe automatiquement à un objet de la vie quotidienne comme quelque chose de nuisible à son bien-être.

Une autre hypothèse soulevée par Cole et Wilkins est la difficulté du cerveau à traiter ces schémas, liée aux propriétés mathématiques, qui entraîne une plus grande oxygénation du cerveau et une plus grande utilisation de l’énergie, ce qui se traduit par un inconfort visuel et des maux de tête.

Il convient de rappeler que la plupart des phobies sont liées au mécanisme de protection. Qu’il s’agisse d’animaux venimeux comme les serpents, les araignées, les grenouilles, voire la peur de la hauteur, le cerveau a tendance à éviter ces confrontations et fait de son mieux pour reprendre son état naturel.

La nouvelle course entre les sociétés spatiales : pourquoi atterrir sur un astéroïde ?

Mais qu’en est-il de l’iPhone 11 ?

Cela dit, y a-t-il autre chose que nous devons expliquer ? Outre les trois caméras de l’iPhone 11, le module arrière ajoute également le flash et le microphone. Ce sont cinq trous qui génèrent un malaise chez les personnes souffrant de tripo-phobie. Mais si vous faites attention à chaque lentille, il y a encore plus de trous à l’intérieur.

Curieusement, le sujet n’a pas eu autant de retentissement avec Nokia 9 PureView. Celui-ci n’a que 7 trous à l’arrière ?cinq appareils photo, un capteur ToF (Time of Flight) et un flash.

L’image suivante est celle d’un bouquet de graines de lotus qui génère un malaise chez ce groupe de personnes :

A propos de l'auteur

Ronan

Ronan

Le Breton de l'équipe ! Développeur back-end dans une startup française. Internet des objets, domotiques, mes sujets de prédilection sont vastes. #teamLinux sur PerlmOl

Laisser un commentaire