Internet

Facebook Messenger n’autorise plus la création d’un compte avec un numéro de téléphone portable uniquement

Dans un effort visible pour rendre le Messenger plus populaire, le Facebook a commencé à accepter, en 2015, que les personnes intéressées créent des comptes dans le service de messagerie avec seulement un numéro de téléphone portable. Mais maintenant, c’est différent : sans faire de bruit, Facebook a une fois de plus exigé que l’utilisateur garde un compte sur le réseau social pour avoir accès au messager.

La décision est déjà visible sur les pages d’aide du service et a été confirmée par Facebook à VentureBeat. Au véhicule, la société a déclaré “avoir réalisé que la grande majorité des personnes qui utilisent Messenger se sont déjà connectées via Facebook et nous voulons simplifier le processus.

Il est possible que cette décision contribue d’une manière ou d’une autre au projet de Facebook d’intégrer WhatsApp, Instagram et Messenger. Avec ce changement, un utilisateur de WhatsApp pourrait envoyer un message à quelqu’un qui utilise Instagram Direct, par exemple.

  Facebook et Google vont pénaliser les sites de fausses nouvelles

Mais c’est si le plan est réalisé. Le gouvernement américain a déjà signalé qu’il pourrait entraver l’intégration de WhatsApp, Instagram et Facebook Messenger car il craint que cette stratégie n’entrave une éventuelle division de l’entreprise motivée par une action antitrust.

Toujours selon Facebook, le récent changement de Messenger n’est valable que pour les nouveaux profils et n’affectera pas les utilisateurs qui accèdent déjà au service de messagerie sans compte sur le réseau social. Ou presque : VentureBeat a trouvé des rapports d’utilisateurs qui, après la transition, ont trouvé un message d’erreur disant que leurs comptes avaient été restreints.

A propos de l'auteur

Bernard

Actuellement responsable informatique dans une PME, je bosse dans le domaine depuis une vingtaine d'année maintenant. Fan inconditionnel de DBZ, et de la triologie Die Hard. #teamWindows sur Perlmol !

Laisser un commentaire